orthopédiste
orthopédie chirurgie orthopédique


Site Navigation







Docteur Jean Michel HUC DE BAT
Docteur Olivier MOLLARET
Docteur Philippe MOREEL
Docteur Benoit RIPOLL
OSTEOTOMIE TIBIALEChirurgie du pied

1. PRINCIPE ET INDICATION

L'ostéotomie du tibia consiste à sectionner le tibia à sa partie supérieure afin de modifier son axe. Le but est de redresser la jambe.

Elle est réalisée pour compenser des déformations en varus ou en valgus.
Cette déformation qui n'est pas toujours visible à l'oeil et qui peut etre masquée par une obésité est appréciée par une radio des deux membres inférieurs prise sur grand cassette qui permet de déterminer l'axe mécanique.

Si la déformation est en varus, c'est à dire que le varus va vers l'intérieur, ceci
peut entrainer une usure du compartiment interne

Si le tibia part en valgus, c'est à dire que si la jambe part vers l'extérieur, ceci peut
entrainer une atteinte du compartiment externe.

L'ostéotomie qui corrige l'axe modifie la répartition des pressions sur la surface
articulaire et permet de retarder l'aggravation de l'arthrose, donc de différer le
plus possible le moment de la mise en place d'une prothèse

2. DESCRIPTION SIMPLIFIEE DE LA TECHNIQUE

L'intervention est réalisée sous anesthésie générale ou rachis anesthésie
Sa durée est d'environ 45 minutes.
Elle peut etre associée à une arthroscopie du genou.
Une incision est faite à la partie supérieure du genou.
Du coté interne, si on fait une ostéotomie en ajoutant une calle osseuse en interne, ou du coté externe si on fait une soustraction d'os du coté externe ce qui nécessite alors une section associée du péroné.
Dans tous les cas, cette ostéotomie est fixée par du matériel (en général vis plaque verrouillée type Sulzer).

3. LES SUITES OPERATOIRES HABITUELLES

Vous restez allité les 24 premières heures, des perfusions sont en place pour calmer la douleur, un pansement fait au bloc est gardé pendant 24 heures
Il y a un drain de redon. Il n'y a pas d'immobilisation du genou.
Le premier jour, post opératoire, les perfusions sont enlevées et des médicaments anti-douleurs sont prescrits.

Un premier levé est effectué avec le kinésithérapeute et la flexion du genou se fait naturellement dès le 2ème jour.

Le 2ème jour post opératoires, vous commenez à vous lever et à faire quelques pas avec le kinésithérapeute.
L'appui n'est pas autorisé pendant les 30 permiers jours, le drain est enlevé au 2ème jour.

Les trois jours post opératoires suivants sont destinés à la reprise de l'autonomie avec les cannes anglaises et à la mobilisation du genou.
La sortie se fera donc vers le 5ème jour.
Des ordonnances seront données, une ordonnance de calmants, une ordonnance d'anticoagulants pendant environ 45
jours, une ordonnance pour les pansements, une ordonnance pour que l'infirmière fasse des piquures tous les jours et refasse le pansement 3 fois par semaine, une ordonnance pour les prises de sang pour controler les plaquettes 2 fois par semaine le premier mois et des séances de rééducation pour massages, entretient des muscles et de la mobilités.
Un arret de travail de 3 mois minimum sera donné qui peut aller jusqu'à 6 mois en fonction de l'activité du patient.
Une consultation à un mois avec radio est faite pour autoriser le début d'appui, l'appui complet sera effectué à 2 mois et la marche normale à 4 mois.
La plaque pourra etre retirée après 12 à 18 mois lorsque la consolidation sera complètement acquise.

Vous pourrez reprendre toutes les activités que vous souhaitez sans restriction
à partir du 6ème mois.

4. LES RISQUES ET LES COMPLICATIONS

Les complications que l'on retrouve après ce type d'intervention sont la phlébite, formation d'un caillot dans une veine de la jambe pouvant migrer aux poumons et réaliser une embolie pulmonaire. Elle est prévenue par le traitement anticoagulant qui est prescrit quotidiennement. L'infection est prévenue par la désinfection cutanée, le travail en atmosphère stérile et une injection d'antibiotique pendant l'intervention.
Cette complication reste rare et peut nécessiter une réintervetion pour nettoyer le site opératoire suivi d'antibiotiques à prendre pendant plusieurs semaines

La non consolidation, c'est l'absence de formation d'os dans le foyer d'ostéotomie
après un délai d'au moins 6 mois qui va entrainer un retard de consolidation pouvant nécessiter une réintervention avec greffe osseuse

La paralysie, un nerf peut etre étiré ou comprimé par l'intervention.
Les conséquences sont plus ou moins importantes selon le type d'atteinte sensitivomotrice
La récupération nerveuse peut prendre un an.
Dans des cas irréversibles les interventions de compensation peuvent etre proposées.

5. LES QUESTIONS POSEES

Est ce douloureux?
Oui les 2 premiers jours, des calmants morphinique ou non sont prescris.

Y a t-il des pansements?
Oui un jour sur 2 pendant 15 jours.

Y a t-il des anticoagulants?
Oui jusqu'à reprise de l'appui.

Quand pourrais-je conduire?
A partir du 2ème mois.

Quand pourrais-je voyager?
Dès le 10ème jours post-opératoire.

Qu'attendre de cette chirurgie?
Une indolence après consolidation d'ostéotomie, une ré-axation de la jambe.

Combien de temps serais-je tranquille après l'ostéotomie?
Au moins 10 ans peut-être plus, ce qui permettra de différer d'autant la prothèse.

Autre question :

Pourquoi une ostéotomie et pas une prothèse unicompartimentale?

Parce que vous êtes trop jeune,
parce que la déviation du membre est trop importante,
parce qu'on ne met pas de matériel articulaire qui va se dégrader,
parce que cela permet si nécessaire après de mettre une prothèse unicompartimentale ou totale.

Accueil - Pathologie du Sportif - Arthrose - Colonne vertebrale - Pied - Main - Coude - Hanche - Genou - Epaule - Lexique Contact
Centre d'orthopédie - Polyclinique du Parc Rambot - 2 Avenue du Docteur Aurientis - 13100 Aix-en-Provence Tél : 04 42 21 43 42 - Fax : 04 42 63 16 44
Liens - Mentions légales - Dixi