orthopédiste
orthopédie chirurgie orthopédique







Docteur Jean Michel HUC DE BAT
Docteur Olivier MOLLARET
Docteur Philippe MOREEL
Docteur Benoit RIPOLL
HALLUX VALGUS
CHIRURGIE DE L'AVANT PIED


Chirurgie mini-invasive de l'hallux valgus de Ripoll Benoit

1. PRINCIPE ET INDICATION

L'hallux valgus est la déformation la plus souvent rencontrée au niveau des pieds. Le premier métatarsien est plaçé en dedans et le gros orteil en dehors.
L'exostose ou bosse située au bord interne du pied ou oignon naît et s'aggrave par le conflit avec la chaussure.
L'hallux valgus peut être plus ou moins important et la douleur au chaussage est le signe qui apparaît en premier.
Elle se manifeste au niveau de l'exostose au contact de chaussures fines ou après une marche prolongée.

Il s'agit d'une inflammation simple avec parfois une bursite, le premier stade peut être très douloureux même si la déformation est minime.
La radiographie montre que cette exostose est au sommet de l'angle formé par le gros orteil déporté en dehors et de son métatarsien déporté en dedans.

A chaque pas va se produire un effet de corde d'arc qui rend la déformation irréversible tant que le métatarsien n'aura pas été redressé ce qui ne peut se faire qu'avec la chirurgie.

Il s'agit d'une pathologie à prédispositon féminine.
Sur 100 hallux valgus, 5 concernent l'homme et 95 la femme.

L'hallux valgus n'est pas une maladie héréditaire
Cependant, on retrouve dans 1/3 des cas, une tendance familiale à cette déformation.

La chaussure féminine à bout pointu et talons hauts favorise l'apparition de cette pathologie.

2. DESCRIPTION SIMPLIFIEE DE LA TECHNIQUE

Le traitement chirurgical des déformations

Le principe n'est pas de raboter la bosse mais de s'attaquer à la cause.
Pour cela il faut ramener le premier métatarsien vers le 2ème et donc le redresser, ceci est réalisé grâce à une ostéotomie (ou coupe osseuse) de translation type Chevron
Le premier métatarsien clivé en 2 va glisser vers le 2ème et les deux fragments osseux sont fixés généralement par une vis.

La cicatrice :
Il y aura une seule cicatrice, le long du bord interne du pied. Elle sera d'environ 4 cm. C'est la chirurgie mini invasive qui répond à la fois à un souci esthétique et une
simplification des suites opératoires et à une réduction du délai de récupération fonctionnelle

A cette chirurgie du gros orteil peut s'associer une chirurgie des autres orteils quand il y a des orteils en griffe avec un durillon qui est douloureux sous la plante du pied
Le traitement des orteils en griffe ainsi que le traitement des douleurs métatarsiennes peut etre effectué

  • soit par intervention d'ostéotomie type Weill pour les métatarsiens,
  • soit par ostéotomie percutanée simple qui permet de corriger les déformations au niveau des orteils moyens.

Parfois il peut etre nécessaire de toucher à l'ensemble de l'avant pied pour corriger une déformation très importante et ancienne.

D'autre technique sont possibles, bien sur, on citera l'ostéotomie type scarf, l'arthrodèse si nécessaire quand l'articulation en peut plus fonctionner en raison de l'arthrose existante

Les ostéotomies de la base des métatarsiens dans certains cas où la déformation est associée à une déformation de la médio tarsienne et de l'avant pied dans certain cas où il y a un trouble de l'appui.

3. SUITES OPERATOIRES HABITUELLES

Lors de la consultation vous aurez vu le chirurgien qui aura expliqué les suites et délais. En particulier la nécessité d'une chaussure post-opératoire type Sober ou Podalux qui permet d'avoir un appui sans dérouler le pas

L'intervention est faite généralement sous bloc loco régional, sciatique poplité ou pédieux.

Ceci permet d'éliminer la douleur post opératoire pendant une quinzaine d'heure et donc d'être en avant sur la douleur , les médicaments prescrits permettant alors de traiter efficacement la douleur.

Il faut lutter contre l'oedème et donc les pieds sont surélevés le plus possible et la mobilisation post-opératoire du pied et des orteils sera commencée dès le lendemain avec l'aide du kinésithérapeuthe.
Le pansement sera refait par l'infirmière dès le lendemain de l'intervention et avant le départ de la clinique sauf en cas de chirurgie per-cutanée où le premier pansement est effectué au 8ème jour.
La sortie de clinique se fait généralement au bout de 2 à 3 jours maximum.
Vous ne pourrez pas conduire mais vous pourrez voyager assis si le trajet n'est pas trop long.

Il faut faire une auto-rééducation dans les suites pour prévenir les éventuelles raideurs. Il faut mobiliser les orteils de bas en haut. Ces mouvements doivent se faire au moins 3 fois par jour à raison de dix mouvements par orteil. Dans les trois premières semaines il faut lutter contre l'oedème et l'inflammation en mettant les pieds surélevés, le jour repos sur une chaise longue avec de la glaçe sur le pansement et ceci pendant une
quinzaine de minutes qu'il faut renouveller toutes les deux heures.
L'appui sur le sol est possible avec la chaussure type Sober ou Podalux. L'avant pied est protégé et il faut utiliser cette chaussure pour tous les déplacements.

A la fin de la 4ème semaine vous consulter avec une radio de contrôle

Les points de suture sont résorbables et ne seront donc pas retirés.
Après vérification de la radiographie de controle, qui permettra de vérifier la consolidation, vous aurez droit à l'appui complet sur l'avant pied ou vous pourrez mettre des chaussures ouvertes avec des velcros qui permettent de régler s'il y a un oedème plus important.

De un mois à un an, l'oedème va se résorber spontanément puis disparaître.
On peut conseiller des bains d'eau froide et salée ou bien de l'eau de mer.
La raideur des orteils post-opératoires va diminuer mais il faut continuer la rééducation.
Le jogging et les sports de contact sont autorisés à partir du 4ème mois et vous pourrez vous rechausser normalement à partir du 4ème mois

4. RISQUES ET COMPLICATIONS

  • Infection dans - 1,5 % des cas
  • Raideur : ceci est contrôlé à la première consultation et une rééducation est prescrite qui ne peut cependant pas empêcher une certaine limitation de la flexion extension du gros orteil
  • Arthrose : l'évolution vers l'arthrose peut se faire dans toute chirurgie sur l'hallux valgus
  • Hypercorrection : très rare avec cette technique de chevron mais possible et qui nécessiterait alors une reprise chirurgicale.

5. QUESTIONS POSÉES

Est-ce douloureux ?
Oui pendant 48 heures mais vous bénéficiez de l'anesthésie locale effectuée au moins pendant 15 heures et ensuite vous êtes calmés par des antalgiques puissants.
A partir du 2ème jour, des antalgiques par voie orale sont suffisants et la douleur n'est pas très importante et ne dure pas plus d'une dizaine de jour.

Quand puis-je marcher ?
Dès le lendemain de l'intervention mais avec des chaussures spéciales type Sober ou Podalux qu'il faut conserver de 30 à 45 jours suivant le type de chirurgie.

Quand puis-je conduire ?
Quand vous pouvez vous chausser normalement c'est à dire généralement pas avant le 2ème mois, la conduite automobile n'étant possible.

Peut on opérer les deux pieds en même temps ?
Généralement dans plus de la moitié des cas, on opère les deux pieds en même temps.
Cependant, on peut n'opérer qu'un pied.
Le délai minimum alors pour opérer le suivant est d'environ 3 mois.
La marche avec deux chaussures type SOBER ou Podalux est tout à fait possible et n'entraine pas de complication importante.

Quelle est la durée de l'arret de travail ?
En fonction de l'activité du patient, l'arret de travail minimum est de deux mois car il n'est pas envisageable de se chausser avant ce délai et généralement il faut au moins 3 mois pour pouvoir marcher correctement, 4 mois pour ne plus avoir de gène.
Donc arret de travail minimum de 2 mois qui peut aller jusqu'à 4 mois en fonction des patients.

Quand puis-je voyager ?
Le voyage est possible dès le 8ème jour, une fois que l'appui a été repris d'une manière satisfaisante.

Doit-on prendre des anticoagulants ?
Généralement, les anti-coagulants sont prescrits par sécurité pendant une dizaine de jours pour éviter les risques de phlébite chez les patients qui ne se mobilisent pas trop fréquemment

L'intervention est-elle prise en charge ?
Généralement l'intervention est prise en charge complètement.
Il y a juste les honoraires du chirurgien qui sont à régler à la sortie de l'établissement et qui sont de 300 €, la chirurgie d'un pied.

Accueil - Pathologie du Sportif - Arthrose - Colonne vertebrale - Pied - Main - Coude - Hanche - Genou - Epaule - Lexique Contact
Centre d'orthopédie - Polyclinique du Parc Rambot - 2 Avenue du Docteur Aurientis - 13100 Aix-en-Provence Tél : 04 42 21 43 42 - Fax : 04 42 63 16 44
Liens - Mentions légales - Dixi