orthopédiste
orthopédie chirurgie orthopédique







Docteur Jean Michel HUC DE BAT
Docteur Olivier MOLLARET
Docteur Philippe MOREEL
Docteur Benoit RIPOLL
LA MALADIE DE HAGLUND

1. PRINCIPE ET INDICATION

Il s'agit d'une malformation de l'os du talon qui est haut, pointu, saillant en haut et en arrière et qui entraine une inflammation du tendon d'achille à son contact.

Les causes sont essentiellement des chaussures avec contrefort rigide et un pied creux

Les conséquences sont :
sur le calcanéum lui meme en entrainant un conflit entre la partie postérieure de l'os et
la chaussure avec rougueur et inflammation voire bursite

sur le tendon d'achille qui souffre alors.

2. DESCRIPTION SIMPLIFIEE DE LA TECHNIQUE

Après effectué les examens complémentaires utiles à savoir radiographies, échographie et éventuellement Irm
Après avoir fait un traitement médical pour soulager la douleur en diminuant l'inflammation, on peut proposer un traitement chirurgical.

Ce traitement consiste à supprimer l'exces d'os responsable du confit en réalisant éventuellement dans le meme temps un geste direct sur le tendon (peignage) si celui-ci est très atteint.

Cette résection osseuse peut se faire par une incision classique ou par méthode per-cutanée, par une petite incision qui permet le passage d'un instrument qui réduira la bosse osseuse.

Dans certains cas de pied creux, très importants, on pourra proposer dans le meme temps une ostéotomie dans le calcanéum pour modifier ses rapports avec le tendon.

3. LES SUITES OPERATOIRES HABITUELLES

Elles dépendent bien sur du type de chirurgie qui a été réalisée.
L'appui est en général autorisé d'emblée avec une orthèse de marche qui protège le tendon d'achille durant 3 à 4 semaines, sauf si bien sur une ostéotomie du calcanéum a été réalisée auquel cas, l'immobilisation par une résine sans appui est habituelle pendant 6 semaines environ.

Après l'immobilisation relative ou totale, la rééducation est essentielle pour obtenir un bon résultat, un protocole ainsi qu'une ordonnance sont remis après l'opération pour le kinésithérapeute.

Un controle post opératoire est proposé généralement au bout d'un mois puis au bout de 3 mois.

4. LES RISQUES ET COMPLICATIONS

L'équipe médicale qui s'occupe de vous prend toutes les précautions possibles pour limiter les risques mais des problèmes peuvent toujours survenir.
Il existe des risques communs à toutes les opérations comme cela vous est précisé dans la fiche de consentement éclairé, à savoir, infection, inférieur à 2 %, syndrome douloureux général ou algodystrophie également inférieur à 2 %, phlébite, qui sont surtout vus en cas d'immobilisation sans appui.

Après l'intervention, il existe comme complications :

  • rupture ou désinsertion du tendon calcanéen qui peut se voir quand on réduit le volume osseux du calcanéum de manière trop importante
  • une raideur, cette chirurgie peut entrainer une perte de mobilité plutot en flexion dorsale de la cheville
  • un hématome
    On le prévient en suivant des consignes post-opératoires de prudence à la reprise de la marche dans les premiers jours
  • les complications neurologiques, anesthésie sur la cicatrice
  • étirement du nerf sural ou tibial postérieur lors de l'intervention.
    Ces signes sont en général regressifs
  • des troubles de la cicatrisation que l'on voit surtout dans la technique classique et ils sont favorisés par une reprise trop précoses des activités ou un hématome post-opératoires

5. LES QUESTIONS POSEES

est ce douloureux ?
Cela dépend bien sûr du type de chirurgie réalisée.
D'une manière générale elle est peu douloureuse, surtout si le geste est réalisé en per-cutanée.
L'anesthésiste en fonction de votre cas, essaiera de vous proposer une anesthé
sie loco-régionale qui peut parfois etre prolongée pendant plus de 24 heures et permet en général des suites immédiates indolores

Quel est le type d'anesthésie ?
Dans la grand majorité des cas, il s'agit d'une anesthésie loco-régionale qui n'endort que le pied et la jambe.
Néanmoins dans certains cas, on peut réaliser une anesthésie générale.

Y a t'il des soins infirmiers ?
Oui des soins peuvent être nécessaires lors d'une pansement réalisé un jour sur deux pendant 15 jours

Quand pourrais-je reconduire ?
Généralement à partir de la 3ème semaine quand il s'agit d'une opération réalisée en per cutanée et à partir de la 10ème semaine quand il y a eu une ostéotomie.

Quelle est la durée de l'arret de travail ?
L'arret de travail est compris entre 3 et 10 semaines suivant la technique opératoire

Quand pourrais-je reprendre une activité sportive ?
La marche est autorisée à partir de la 3ème semaine ainsi que le vélo et la natation.
Les sports de course et de pivot peuvent repris à partir de la fin du 3ème mois.
Pour les sports de haut niveau avec pivot contact, il faut compter environ 6 mois.

Quand puis-je voyager ?
Avant 4 semaines, les vols long courrier sont déconseillés en raison du risque de phlébite. Les voyages en train sont possibles immédiatement après l'intervention.
Tous les voyages qui nécessitent une marche prolongées ne peuvent etre fait qu'à partir du 4ème mois, en cas d'ostéotomie.

Que puis-je attendre de cette chirurgie ?
Les résultats ont été améliorés en particulier depuis la réalisation de la technique par une chirurgie per-cutanée qui permet de diminuer les risques cicatriciels et donne une récupération fonctionnelle plus rapide.

Accueil - Pathologie du Sportif - Arthrose - Colonne vertebrale - Pied - Main - Coude - Hanche - Genou - Epaule - Lexique Contact
Centre d'orthopédie - Polyclinique du Parc Rambot - 2 Avenue du Docteur Aurientis - 13100 Aix-en-Provence Tél : 04 42 21 43 42 - Fax : 04 42 63 16 44
Liens - Mentions légales - Dixi